Mid-week point tricot

Bonjour !

Je suis bien rentrée de mes rocambolesques aventures en Écosse et en Auvergne. Après un départ un peu chaotique - valise perdue, enfant malade et salon raté - le voyage a été magnifique, les couleurs d’automne étaient dingues dingues dingues, le voyage m’a ressourcé. J’étais très stressée avant de partir à cause de toute l’organisation du salon plus la finalisation de Club Tricot à gérer, et je suis rentrée reposée et détendue.

J’en ai déjà un peu parlé sur Instagram, le salon n’a donc pas été concluant pour la plupart des exposants. Il y avait très peu de visiteurs, et surtout des visiteurs qui n’achetaient pas. Ça pose la question pour les exposants des “petits” salons. Les clients nous demandent très fréquemment (et c’est bien normal) si on se déplace dans divers festivals en France, la réalité qui n’engage que mon business (je ne veux pas parler pour les autres), c’est que c’est souvent beaucoup d’investissement et qu’on ne rentre pas forcément dans nos frais. Quand on doit louer le stand, louer un camion pour plusieurs jours et louer un logement, sans compter toutes les bricoles à acheter et le temps investi dans la préparation, il faut un sacré “panier moyen” pour se rembourser, encore plus pour faire du bénéfice et soyons honnêtes on aime bien en faire parce qu’un salon c’est fatiguant, c’est du travail en amont et c’est un weekend loin de ses enfants (ou chats, perroquets, amis…). Heureusement que nous avions prévu une semaine de vacances sur place après, nos petits malheurs ont vite été oubliés !

 Le genre de paysage qui fait immédiatement oublier tous les petits tracas sans importance…blanche comme un linge mais bien enveloppée dans l’écharpe Vanessa  disponible ic i et le Boyfriend hat  disponible ici

Le genre de paysage qui fait immédiatement oublier tous les petits tracas sans importance…blanche comme un linge mais bien enveloppée dans l’écharpe Vanessa disponible ici et le Boyfriend hat disponible ici

Après être rentrés nous sommes tout de suite repartis en Auvergne et on a eu la chance d’avoir une tempête de neige impromptue, on en a profité pour faire de belles photos des tricots, que vous pourrez bientôt voir sur le site et sur les réseaux sociaux !

 Cardigan Paprika  disponible ici

Cardigan Paprika disponible ici

J’ai repris sur les chapeaux de roue, Club Tricot est parti chez l’imprimeur et je transpire rien qu’en écrivant cette phrase en me disant que toutes les erreurs et imperfections vont être imprimées pour toujours. Au bout d’un moment il faut se lancer, il ne sera pas parfaitement parfait mais c’est le premier et je pense déjà à tout ce qu’il faudra que je fasse pour le second et j’ai hâte ! Vous pouvez toujours précommander votre numéro, vous recevrez la version numérique dans la journée et la version papier d’ici 10 à 15 jours. Si vous êtes un professionnel, sachez qu’il y a une page disponible juste pour vous afin de pouvoir commander vos exemplaires à prix revendeur.

Club Tricot n.1 : Un hiver éclatant (print)
24.50
Laguage:
Quantity:
Ajouter au panier

Pour les précommandeurs, attendez vous à une expédition autour du 15 novembre, je dis bien '“autour” car ayant pas mal d’envois à faire, je risque d’en avoir pour quelques jours. D’ailleurs c’est fou, grâce à vous je suis déjà rentrée dans mes frais d’impression, merci c’est incroyable ♥︎

Je n’ai pas été très productive niveau tricot, hier soir j’ai fini la paire de chaussettes d’Arnaud qu’il a méritée en conduisant bien en Écosse (parfois je paye en chaussettes). C’est une paire toute simple, la couleur étant tellement forte que ce serait presque gâcher que d’y faire des fanfreluches. Pour info, j’ai utilisé la MCN Light coloris Aimée’s lipstick de La Bien Aimée.

2018-11-09 01.52.34 1.jpg
2018-11-09 01.50.30 1.jpg

Vous avez peut-être suivi les nouvelles aventures d’Alice et We are knitters, je ne vais pas m’étendre dessus ayant déjà écrit un article sur le problème avec cette entreprise il y a 2 ans.

Cette fois-ci il ne s’agit pas de plagiat, je pense que bêtement un stagiaire pas payé (ou un freelance sous payé) et chargé de chercher du contenu a trouvé mon image sur Google Image ou Pinterest ou autre et n’a pas cherché la source, et le pauvre est mal tombé, c’était la mienne. Le problème c’est que quand on est une entreprise, on n’a pas le droit de faire ça. Son contenu on le crée. On n’a en aucun cas le droit d’utiliser celui des autres, surtout d’une marque concurrente, pour faire une publicité sur les réseaux sociaux. À ce jour je n’ai toujours reçu aucune nouvelle de leur part, je crois que je n’en aurai jamais mais m’envoyer un petit message aurait été la moindre des choses.

Pour parler des choses joyeuses… c’est bientôt Noël et je suis toute excitée, j’adore Noël ! Je vais essayer de faire un peu de déco sur le site, de mettre en avant les cartes cadeau et de vous proposer des offres spéciales !

Je ne peux pas jurer que j’arriverai à faire le calendrier de l’Avent cette année. J’ai vraiment adoré le faire l’an passé mais entre la recherche, l’animation du jeu et la rédaction des articles ensuite je n’ai fait que ça de mon mois de décembre. Ou alors si certains ou certaines d’entre vous ont envie de participer et de me soumettre des questions à poser, je vous en prie écrivez-moi, ce serait avec plaisir et ça ferait comme dans le jeu des 1000 euros ! Mais attention, il faut trouver des colles !

En parlant du jeu, samedi je vous ai pris en photo la page tricot de Savoir Revivre de Jacques Massacrier.

Savoir revivre.jpg

C’est un livre qui a toujours trainé à la maison, et outre le fait que c’est un ouvrage très marrant et intéressant (vous pouvez y apprendre à peu près tout, de la construction de la maison à l’accouchement, en passant par le yoga et la cuisine avec toutefois certaines affirmations douteuses sur la contraception ou la médecine par exemple) c’est aussi un livre beau, illustré dans ce délicieux style des années 70, écrit à la main, assez loin de tout ce qu’on fait aujourd’hui. C’est un ouvrage libre, et ça c’est chouette. Vous pouvez le consulter et surtout commander la réédition du livre ICI.

yoga savoir revivre.jpg