Mid-week point tricot

Bonjour !

J’ai du mal à retrouver le rythme du journal, tout est un peu chamboulé par mes activités du moment. J’ai toujours l’impression que tout ce que je suis en train de faire qui n’est pas du tricot à proprement parler va vous ennuyer, or cette partie pour laquelle je troque les aiguilles contre l’ordinateur représente 90% de mon activité. D’où ma faible intensité de posts IG et d’articles produits.

Je vais quand même vous raconter ce qui prend tout mon temps en ce moment, si ça vous barbe vous me le direz.

Je vous en ai touché un mot la dernière fois, je souhaite travailler dorénavant en terme de mini collections : ça me permet un vrai travail d’équipe avec les partenaires laine, de m’organiser pour faire des photos sympa, et j’ai moins l’impression de “cracher” (pardonnez moi l’expression) du patron. Je pense l’ensemble comme un objet à part entière et c’est très agréable.

 Un spoilage avec Arnaud, qui fait photographe et mannequin.

Un spoilage avec Arnaud, qui fait photographe et mannequin.


Vous pourrez trouver les modèles dans un premier temps sous forme d’e-book sur mon site et Ravelry, ainsi qu’en pré-commande pour une version imprimée. Mon travail du moment c’est donc apprentie maquettiste et c’est pas de la tarte. C’est très difficile aussi de concilier mon envie de faire un bel objet, et les contraintes budgétaires liées à l’impression. Je ne suis pas une grosse société alors je ne ferai pas baisser les tarifs grâce à la quantité, il n’y a aucune publicité dans la parution et vous le savez, c’est ce qui fait vivre les magazines de tricot que vous achetez en mercerie. Je tente cette aventure quand même, également dans un désir de pouvoir travailler avec les merceries. Seul le support papier permet aux designers d’être présents physiquement en boutique, et aux boutiques de promouvoir leur laine.

C’est donc au delà du design un énorme travail de gestion tout nouveau pour moi, je peux vous dire que je suis un peu stressée en ce moment.

 Autre spoilage avec une photo grimace qui n’a pas été retenue par le comité (c’est à dire moi) pour le catalogue.

Autre spoilage avec une photo grimace qui n’a pas été retenue par le comité (c’est à dire moi) pour le catalogue.

Passons aux actualités plus marrantes, pardon si je vous ai envoyé mon stress par mail. D’ailleurs, remarquez vous une différence entre cette newsletter et les anciennes ? Ayant eu quelques soucis avec mon ancien “envoyeur de newsletters” dus au fait qu’en commerciale en carton que je suis, je suis incapable d’envoyer un mail type avec juste une photo et un bouton “acheter”, j’ai l’impression de vous polluer et je dors plus la nuit. Je devais donc faire des tours de passe-passe pour envoyer mes articles de blog via Newsletter mais ça ne marchait pas comme il faut à tous les coups. J’ai un peu exploré les tréfonds de mon site internet et j’ai vu que je pouvais tenir un blog directement dessus qui s’enverrait à la mailing list des gens qui s’inscrivent à la Newsletter. Ceci est une première tentative, dites moi ce que vous en pensez.

Parenthèse Alice découvre l’ordinateur fermée.

Samedi c’était le retour du jeu du samedi ! Je vous ai collés avec Anémone et André Dussolier ! J’ai recadré une image extraite du fil de William Klein “Le couple témoin”. C’est un film de la fin des années 70 assez rigolo dans lequel un couple est enfermé par le Ministère de l’Avenir dans un appartement témoin de ville nouvelle, et étudié sous toutes les coutures afin de prévoir ce que sera la vie maritale en l’an 2000. C’est un peu un Loft Story avant l’heure, les scientifiques en plus. Et Anémone tricote.

Niveau tricot, hier soir j’ai terminé un t-shirt en incroyable Soft Silk de BC Garn. Un t-shirt tout bête, en côtes 1/1, manches raglan, qui sera un des éléments d’une seconde mini collection printanière, et je n’ai plus rien sur mes aiguilles ce qui me met dans un état d’incertitude et d’angoisse jusqu’à ce soir, nouveau castonnage.

 Oui il y a un panier de basket dans notre salle de bain. Et j’ai souffert du froid pour la science, en vrai je porte une robe, une Sophie B et un châle Flopsy.

Oui il y a un panier de basket dans notre salle de bain. Et j’ai souffert du froid pour la science, en vrai je porte une robe, une Sophie B et un châle Flopsy.

Je vous referai des posts exprès parce que pour le moment je n’ai aucun visuel, mais à vos agendas : le samedi 13 octobre, je vais donner un cours de chaussettes dans le 2e arrondissement (on écrit 2e et pas 2ème, ça je l’ai appris en mettant en page mon catalogue). Le dimanche 14 octobre, rendez-vous pour la deuxième édition du Tricot Market à l’Hôtel Grand Amour. Du 19 au 21 octobre, c’est à Inverness qu’on se retrouve pour le Loch Ness knit Festival ! J’ai hâte mais je ne suis pas prête du tout. Et demain soir les Parisiens et Parisiennes, que faites vous ? C’est le vernissage de l’exposition d’Amandine aka Le Loup Blanc ! C’est rue Quincampoix chez Sergeant Paper venez nombreux ! Je vous mets un teasing :

Je vous dis à demain pour celles et ceux que je croiserai au vernissage, et les autres, à bientôt dans vos boîtes aux lettres avec des rappels et des liens pour les prochains évènements !

PS : je ne vous ai pas du tout oubliés pour l’article sur les manches marteau, il est au trois quarts écrit, mais je ne peux pas le publier maintenant sans trop spoiler les modèles du printemps… Je le garde au chaud et qui sait d’ici là je trouverai peut-être une 7e technique pour les construire !